Le site officiel de la section du PCF Nanterre.

A la Une


Actualités

  • URGENCE KOBANE

    24 octobre 2014, par Pcf Nanterre

    Voici bientôt un mois que les Kurdes de Kobanê opposent une résistance farouche aux criminels surarmés de l’« Etat islamique » (EI). Les forces kurdes du PKK et du PYD sont en première ligne pour défendre la liberté, les droits de l’homme et l’égalité entre hommes et femmes proclamés dans Rojava, région autonome du Kurdistan syrien.

    Une résistance héroïque

    L’EI, après avoir martyrisé les yézidis d’Irak, dont des milliers furent sauvés par le PKK et le PYD, massacre la population de Kobanê : exécution des hommes, enfants égorgés, femmes violées et vendues comme esclaves. En dépit des discours officiels, les Kurdes syriens sont livrés à eux-mêmes : leurs appels à l’aide ont essuyé des fins de non recevoir des chancelleries française et américaine qui préparaient leur intervention en Irak et qui refusent de leur livrer les armes nécessaires pour faire face à l’artillerie lourde de l’EI.

    La duplicité de la Turquie

    L’EI et la kyrielle des groupes djihadistes reçoivent le soutien militaire, financier et logistique des monarchies du Golfe et de la Turquie, alliées de la France et des Etats-Unis. Deuxième force de l’OTAN dans la région, la Turquie bloque depuis des mois sa frontière à l’aide humanitaire et pourchasse les résistants kurdes. Elle est même devenue un sanctuaire pour les djihadistes qui y transitent, s’y ravitaillent en armes, recrutent des mercenaires et commercent le pétrole extrait des zones tombées sous leur contrôle. La Turquie se réjouit de l’affaiblissement de Rojava, seul espace démocratique de la région. Elle entend pousser son avantage en occupant militairement l’ensemble du Kurdistan syrien dans une prétendue « zone tampon ». Parallèlement, le président islamo-conservateur Erdogan a lancé une nouvelle vague de répression contre les Kurdes de Turquie dont 34 viennent de trouver la mort. Le parlement turc a voté des lois d’exception. La Turquie bombarde à nouveau les bases du PKK.

  • CONVERGENCE PALESTINE

    10 octobre 2014, par Pcf Nanterre

  • LE KURDISTAN : ENJEUX ET PERSPECTIVES

    10 octobre 2014, par Pcf Nanterre

  • PALESTINE HALTE AU MASSACRE

    25 juillet 2014, par Pcf Nanterre

    Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU (CDH), relevant à juste titre que 74% des victimes des bombardements israéliens sur Gaza sont des civils, a adopté ce 23 juillet une résolution portant création d’une commission d’enquête internationale pour établir l’existence de crimes de guerre perpétrés dans le cade de l’agression militaire israélienne à Gaza.

    Ce texte a recueilli 29 voix pour, 17 contre - dont les États-Unis, et l’abstention des 17 pays européens parmi lesquels la France dont les représentants viennent, une fois de plus, de manquer aux engagements pris par notre pays pour le respect du droit international, et pour promouvoir la paix et la justice au Proche-Orient. C’est là, de la part des autorités françaises, une totale absence de courage à s’opposer au sentiment d’impunité du gouvernement israélien et des colons, que l’histoire jugera. Le vote français est d’autant moins acceptable que le CDH appelle dans sa résolution la Suisse, en qualité de dépositaire des Conventions de Genève, à convoquer une conférence sur la situation humanitaire dans les territoires palestiniens.

    Le PCF salue l’initiative prise par le CDH qui ouvre une véritable perspective de cessez-le-feu. La solidarité internationale qui grandit en France et dans le monde a certainement pesé dans ce vote ; il faut aller plus loin car chaque jour fait des dizaines de morts, de blessés, de destruction de plus. Il y a urgence à placer le peuple palestinien sous protection internationale, et à obtenir le plein respect du droit international, l’arrêt immédiat du massacre du peuple palestinien et la levée du blocus de Gaza. Le chemin de la paix ne s’ouvrira pas tant que les actes de guerre et la colonisation se poursuivront. Des voix du monde entier et d’Israël même s’élèvent qu’il faut entendre et écouter.

  • Amplifier la solidarité avec le peuple palestinien, défendre le droit de manifester

    22 juillet 2014, par Pcf Nanterre

    Manifestation mercredi 23 juillet à 18h30

    de Denfert Rochereau à Invalides

    Pour l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments sur Gaza

    Pour l’arrêt de l’agression israé­lienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem

    Pour la levée du blocus, illégal et cri­minel, de Gaza

    Pour des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’au respect du droit inter­na­tional

    Ce week-end, la guerre engagée par le gouvernement israélien a franchi un pallier supplémentaire dans l’horreur. Il faut en finir avec cet engrenage meurtrier, ce qui suppose un arrêt immédiat des bombardements et le retrait des troupes israéliennes déployées dans Gaza. Plus largement, il est grand temps de mettre un terme au blocus qui asphyxie Gaza depuis 7 ans, de libérer les prisonniers palestiniens, d’en finir avec la colonisation et de démanteler les colonies existantes en territoires occupés.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0